COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

–– Sito di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA –– Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa A missionary look on the life of the world and the church –– VIDA y MISIÓN – VIE et MISSION – VIDA e MISSÃO ––

La « Journée de l’amitié » et tant d’autres…


La « journée de l’amitié » de l’ONU,
une journée parmi tant d’autres…

Le 30 juillet, l’ONU célèbre la « Journée mondiale de l’amitié ».

La-journee-de-l-amitie-de-l-ONU-une-journee-parmi-tant-d-autres_article_mainAu total, on dénombre 358 « journées mondiales », dont la plus connue est la Journée de la femme, le 8 mars, et beaucoup d’autres sont anecdotiques ou farfelues.
Ce mercredi 30 juillet est célébrée la Journée internationale de l’amitié. Proclamée en 2011 par l’Assemblée générale de l’ONU, elle est censée aider au rapprochement entre les peuples et favoriser la paix entre les pays.
Si elle donnait lieu à des manifestations particulières, elle trouverait donc un écho particulier dans le contexte mondial actuel. Mais assez peu connue, elle rejoint la longue liste des journées internationales dont l’utilité reste à démontrer.

Les journées internationales connues

On dénombre aujourd’hui 358 journées mondiales (ou internationales) dont une majorité attribuée à l’ONU (119 au total). La plus célèbre est la Journée de la femme le 8 mars. Si les journées mondiales proclamées par l’ONU sont, pour la plupart, très sérieuses et abordent des thèmes sensibles comme la Journée de la commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves (le 25 mars), la journée mondiale contre le cancer (le 4 février), la journée mondiale de lutte contre le sida (le 1er décembre), la Journée internationale de la paix (21 septembre) certaines sont juste vraiment très (voir trop) longues à prononcer… C’est le cas de la « Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l’homme et pour la dignité des victimes » (le 24 mars).

L’Église et ses journées

De son côté, l’Église catholique propose aussi des journées mondiales sur des thèmes importants, pour la prière des fidèles. Ainsi, chaque année, la Journée pour la paix (le 1er janvier), la Journée mondiale des communications sociales (le 24 janvier), ou la Journée missionnaire mondiale (19 octobre).

Des sujets communs à l’humanité

Malgré les noms à rallonge, ces journées internationales ont pour but de mobiliser l’opinion publique autour d’un sujet d’intérêt commun à l’humanité dans son ensemble.
Parmi celles-ci, on peut retrouver la Journée mondiale des toilettes (le 19 novembre) qui milite pour un digne accès des populations défavorisées à des sanitaires et plus largement à l’eau – à l’heure actuelle, 2,5 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à des toilettes appropriées –, ou la journée internationale de la femme rurale (le 15 octobre) pour leur émancipation. De nobles objectifs, qui ne sont pas forcément partagés par d’autres journées.

Les journées internationales farfelues

Le concept de journée internationale a séduit tellement de monde que de très nombreuses associations ont lancé la leur. Ainsi, sans plaisanterie, le 24 août prochain, préparez-vous à fêter la journée internationale de… la chauve-souris !
Et, le 13 janvier, ne soyez pas surpris si vous croisez des jeunes gens en caleçons, il s’agira tout simplement d’adeptes de la Journée mondiale sans pantalon. Absurde mais souvent drôle, cette journée plutôt culottée (quoique !), qui est tout de même suivie dans 59 pays.

Le rôle des citoyens et des médias

Les journées mondiales n’ont rien d’officiel. C’est-à-dire que la principale force de propagation d’une journée mondiale réside dans ceux qui en parlent dans les médias, les réseaux sociaux, ou les communautés concernées.
D’autant que la création de ces journées symboliques n’est pas un monopole de l’ONU et de ses agences. N’importe quel citoyen lambda peut créer une « Journée » s’il le souhaite…

Kévin Saigault
La Croix, 30 juillet 2014

 

 

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 31/07/2014 da in Actualité, Société, Culture, FRANÇAIS con tag .

  • 327.369 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 734 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stata una pubblicazione interna nata tra gli studenti comboniani nel 1935. Ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e di patrimonio carismatico.
Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
Pereira Manuel João (MJ)
combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: