COMBONIANUM – Formazione e Missione

–– Sito di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA –– Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa A missionary look on the life of the world and the church –– VIDA y MISIÓN – VIE et MISSION – VIDA e MISSÃO ––

Illuminez vos vies!

Illuminez vos vies!

Martin Steffens, professeur agrégé de philosophie, nous livre une méditation autour de la lumière : avec lui, entretenons notre petite flamme intérieure et soyons sources de joie.

Comme la braise, gardons  le bonheur au chaud.

The-Adoration-Of-Kings-Noel-Vitrail-Christmas-Plate-pattern« Soufflons sur les braises, pour attiser un grand feu de joie plutôt que d’allumer d’éphémères feux de paille qui se consomment et se consument vite. Ainsi un cadeau supplémentaire, un gadget de plus qui fait plaisir sur le moment, paraîtra bien accessoire quelques jours plus tard.

Mieux vaut se tenir au plus proche du grand feu qui, comme le buisson ardent, « brûle mais ne se consume pas ». Je crois que ce feu, c’est Dieu : Dieu dans les actes simples du quotidien, dans la tâche bien faite, dans l’amour de l’autre. (…)

Comme le vitrail, laissons passer la lumière

« Soyons comme des vitraux, composés de plusieurs couleurs. Telle teinte peut nous sembler foncée lorsqu’elle se trouve dans l’ombre. Mais dès que la lumière traverse le vitrail, la couleur projette au sol ses taches lumineuses.

Autrement dit, ne soyons pas trop sombres, trop durs avec nos défauts, mettons l’accent sur nos parts lumineuses, et sur l’éclat d’autrui. Illuminer sa vie, c’est prendre conscience que nous ne sommes pas nous-mêmes la source de la lumière, mais les messagers d’un éclat qui ne vient pas que de nous.

À l’inverse, lorsqu’on tente de s’approprier ou de capturer une source de lumière, on l’obscurcit. Consentir à ce que Dieu soit la source de toute lumière nous conduit à la refléter, tout comme la lumière des autres nous rend rayonnants à notre tour.

Pour laisser passer cette clarté et cette joie, il faut s’effacer un peu. Notre présence aux autres suppose même une légère absence temporaire à nous-mêmes. Où suis-je quand j’écoute un ami qui en a besoin?

Mon ego se dissout dans l’élan d’affection. Dès qu’on se rappelle à soi, se demandant quelle pose adopter ou quel air prendre, notre écoute s’en trouve altérée. À l’inverse, quand l’attention à l’autre est parfaite, nous devenons quasiment l’oreille à laquelle nous murmurons le poids des choses.

De même, quand nous offrons un cadeau, nous nous efforçons d’être présents seulement au destinataire : nous le faisons pour et comme lui, en essayant d’être au plus près de ses désirs. »

Comme la veilleuse, posons un regard tendre sur les autres

«Éclairons doucement ceux que nous aimons. Veillons à ce que la lumière que nous émettons sur les êtres et les choses ne soit pas celle qui accuse les défauts, comme la lumière blanche des salles d’opération ou celle des projecteurs qui s’allument soudain dans un parking obscur.

Le regard de la bienveillance est celui qui « veille sur » autrui et non celui qui « sur-veille ». On peut le comparer à la veilleuse, cette lampe douce, bienfaisante, allumée dans la chambre des enfants, qui rassure, aide à traverser la nuit, témoigne d’une présence et crée la paix autour d’elle.

En ces temps de Noël, allumons des bougies autour de nous : par leur temporalité, faite de lenteur (elles ne se consument pas à l’œil nu, elles semblent égales à elles-mêmes et pourtant, elles donneront tout ce qu’elles ont à donner), elles nous font sortir de l’urgence souvent angoissée de notre existence.

Elles nous rappellent qu’un regard tamisé, c’est-à-dire bienveillant envers les autres, fait grandir : celui qui est éclairé et celui qui éclaire. »

Pèlerin n°6890-6891, du 18-25 décembre 2014

 

 

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 04/01/2015 da in Foi et Spiritualité, FRANÇAIS con tag , , , .

  • 303.079 visite
Follow COMBONIANUM – Formazione e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 585 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stata una pubblicazione interna nata tra gli studenti comboniani nel 1935. Ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e di patrimonio carismatico.
Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
Pereira Manuel João (MJ)
combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: