COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

–– Sito di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA –– Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa A missionary look on the life of the world and the church –– VIDA y MISIÓN – VIE et MISSION – VIDA e MISSÃO ––

“Les habitants de Crémisan sont en colère”.

Les habitants de Crémisan sont en colère

BETHLEEM- Les travaux de construction du Mur de séparation ont repris, au sud de Jérusalem. Les bulldozers sont entrés en action ce lundi à Beir Ona, près de la vallée de Crémisan, où la population ne cache pas sa colère.

 “Les bulldozers sont arrivés ce lundi, à 9h du matin, et personne n’avait pris la peine de prévenir les habitants”, déplore le père Aktham Hijazin, curé de Beit Jala. Les ouvriers et leurs bulldozers ont ainsi déraciné une cinquantaine d’oliviers parmi les plus anciens de la vallée, -certains vieux de 1 500 ans-, le tout sous protection de l’armée israélienne.

Plusieurs habitants sont alors allés manifester leur mécontentement auprès des ouvriers et des soldats présents ; le ton est monté, et deux jeunes Palestiniens ont été légèrement blessés.

“Une action contre le passé et le futur des habitants”

C’est une action contre la justice, contre notre présence ici, contre notre histoire et notre futur, se désole le père Aktham Hijazin. Ces oliviers sont là depuis des siècles et font partie de la vie de ces familles. “Confisquer ces terres, c’est confisquer le passé de ces familles, et l’avenir des futures générations”, précise-t-il.

Mais c’est surtout la présence chrétienne sur ces terres, déjà réduite à peau de chagrin, qui se voit menacée. Nombreux sont ceux, au cours de ces dernières années, qui ont en effet choisi la voie de l’émigration, par manque de perspectives ; “et d’autres familles pensent actuellement à partir elles aussi”, confie le curé de Beit Jala.

“Les habitants de Beir Ona et de Crémisan sont en colère, assure encore le père Hijazin. Les Israéliens leur disent : ‘nous déracinons vos oliviers, mais nous pouvons les replanter ailleurs’. Mais les familles ne veulent même pas en entendre parler! Elles sont sur leurs terres !

Une action “qui ne sert pas la cause de la paix”

cremisan-630x210

La prière reste le dernier recours des familles de Crémisan. Une messe sera célébrée chaque jour, à 8h30, sous une petite tente installée à l’ombre des oliviers de la verdoyante vallée. “Nous prions, et nous espérons que l’Eglise et la communauté internationale fassent quelque chose pour protéger la presence chrétienne ici”, conclut le père Hijazin.

Mgr William Shomali, vicaire patriarcal pour Jérusalem, se dit pour sa part “étonné” de “l’entêtement d’Israël”. “Cette persistance à vouloir s’approprier des terres qui ne sont pas les siennes, ne sert en rien la cause de la paix”, affirme-t-il.

Le contentieux judiciaire sur la vallée de Crémisan oppose depuis dix ans maintenant les autorités israéliennes aux familles de la region, dont les terres et les propriétés sont menacées par la construction du Mur de séparation. En mai dernier, la Cour Suprême israélienne avait donné raison aux familles de la vallée, avant de se rétracter début juillet. 

http://fr.lpj.org

 

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 19/08/2015 da in Actualité, Société, Culture, FRANÇAIS con tag , , , , .

  • 342.697 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 750 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stata una pubblicazione interna nata tra gli studenti comboniani nel 1935. Ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e di patrimonio carismatico.
Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
Pereira Manuel João (MJ)
combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: