COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

Blog di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA – Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa MISSIONARY ONGOING FORMATION – A missionary look on the life of the world and the church

La conversion écologique des chrétiens.

La conversion écologique des chrétiens

Plus de 2 000 personnes ont participé le week-end dernier aux Assises chrétiennes de l’écologie, qui étaient coorganisées par notre rédaction et par le diocèse de Saint- Étienne. Ce chiffre se situe plutôt dans la fourchette haute de nos prévisions. Il n’est donc pas anodin. On observe un réveil des croyants sur les questions environnementales et climatiques. L’énergie déployée dans les Églises pour penser la justice sociale, pour relever les défis du pluralisme religieux, pour peser sur les débats bioéthiques ou pour tenter de freiner les transformations sociétales reste sans rapport avec celle que l’on a mise en œuvre pour sauver ce que le pape appelle notre « maison commune ». Longtemps, ces questions ont été soit abandonnées aux tenants de l’écologie politique – voire de son seul courant libertaire –, soit portées par quelques personnes jugées farfelues, quelques réseaux assez marginaux, ou si l’on préfère quelques précurseurs. Comme l’a reconnu le cardinal Barbarin à Saint-Étienne, la théologie de la Création reste le parent pauvre de la formation et de la pensée chrétienne.

Il faut compter avec l’effet François. Aux Assises chrétiennes de l’écologie, tout le monde citait Laudato Si’. Depuis sa publication, le texte du pape a eu un triple impact. D’abord et surtout, quantitativement parlant, sur le monde non chrétien. Il a apporté une profondeur de champ, une légitimation morale, un encouragement plus que bienvenu. Ensuite, l’encyclique a mis en mouvement, en les choquant parfois, en les bousculant souvent, des catholiques jusque-là peu sensibles aux enjeux environnementaux. Enfin, elle a redonné une bouffée d’oxygène à ceux qui s’essoufflaient un peu à porter cette cause. À moins que l’inverse ne se soit produit : l’encyclique se lit aussi comme le résultat d’une lente prise de conscience et même d’une conversion tardive des Églises – toutes les Églises – sous la double pression de la société civile et du lobbying interne des croyants engagés.

On voit venir les questions : à quoi sert le texte du pape, qu’ont apporté de spécifique ces Assises ? Peut- être cette capacité des chrétiens à réunir les trois sommets d’un triangle. Le premier sommet, c’est le faire. J’ai été frappé de voir à Saint-Étienne la multiplication des actions et des engagements, parfois de microcollectifs, parfois de réseaux qui finissent par compter. On sent aussi une transmission et une convergence. Je pense à ces jeunes couples « très catho » qui s’ouvrent à la question écologique par souci de cohérence dans leur foi, et qui prennent pour cela des engagements familiaux forts, coûteux, denses. Le deuxième sommet, c’est le dire. On ne peut pas abandonner la question environnementale au triste spectacle que donne en ce moment l’écologie de parti ou aux vagues promesses de la Cop 21. Il faut continuer le plaidoyer. Et le troisième sommet, c’est l’être. Si j’écris que le christianisme était très présent à ces assises chrétiennes, on trouvera peut-être cela bizarre. Disons-le autrement : il est vital que les chrétiens portent la dimension spirituelle au cœur de la question écologique. C’est le sens de la journée de prière pour la Création que l’on célébrait mardi 1er septembre à l’appel du pape.

Évidemment, il y a longtemps que des mangeurs de sauterelles prêchent dans le désert – c’est le dire –, que des hurluberlus inventent des lieux ou des pratiques utopiques – c’est le faire – et que des sages vivent dans l’être… Mais la rencontre des trois a quelque chose d’unique qui constitue la marque propre de l’écologie chrétienne, qui ne se situe pas pour rien à l’école de François d’Assise. Oui, plus que jamais, il faut relier la question écologique à la question spirituelle, et la question spirituelle à la question politique.

JEAN-PIERRE DENIS, 
02/09/2015
http://www.lavie.fr

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 03/09/2015 da in Actualité, Société, Culture, FRANÇAIS con tag , , .

  • 541.987 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Unisciti ad altri 931 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stato una pubblicazione interna di condivisione sul carisma di Comboni. Assegnando questo nome al blog, ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e patrimonio carismatico.
Il sottotitolo Spiritualità e Missione vuole precisare l’obiettivo del blog: promuovere una spiritualità missionaria.

Combonianum was an internal publication of sharing on Comboni’s charism. By assigning this name to the blog, I wanted to revive this title, rich in history and charismatic heritage.
The subtitle
Spirituality and Mission wants to specify the goal of the blog: to promote a missionary spirituality.

Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
I miei interessi: tematiche missionarie, spiritualità (ho lavorato nella formazione) e temi biblici (ho fatto teologia biblica alla PUG di Roma)

I am a Comboni missionary with ALS. I opened and continue to curate this blog (through the eye pointer), animated by the desire to stay in touch with the life of the world and of the Church, and thus continue my small service to the mission.
My interests: missionary themes, spirituality (I was in charge of formation) and biblical themes (I studied biblical theology at the PUG in Rome)

Manuel João Pereira Correia combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: