COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

–– Sito di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA –– Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa A missionary look on the life of the world and the church –– VIDA y MISIÓN – VIE et MISSION – VIDA e MISSÃO ––

Cardinal Barbarin: « Jamais, jamais, jamais je n’ai couvert le moindre acte de pédophilie »

Réunis à Lourdes, les évêques de France ont dû se confronter à la question des abus sexuels commis par des prêtres et leur attitude face aux victimes. Mis en cause pour sa gestion de deux affaires anciennes, le cardinal Barbarin s’est alors expliqué.

Le cardinal Philippe Barbarin et Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques.

Lors d’une conférence de presse à Lourdes, après de nouvelles révélations concernant des agressions sexuelles commises par un autre prêtre lyonnais, le cardinal Barbarin a contesté avec force avoir « couvert le moindre acte de pédophilie ».

« Je veux dire avec la plus grande force que jamais, jamais, jamais je n’ai couvert le moindre acte de pédophilie », a lancé l’archevêque de Lyon, lors d’une conférence de presse en marge de l’assemblée des évêques à Lourdes, mardi 15 mars.

« Cela fait dix-sept ans que je suis évêque. Cela m’est arrivé deux fois d’avoir connaissance de faits par des personnes qui viennent me le dire. Cela m’est arrivé en 2006 et 2014. La police peut en être témoin, d’ailleurs ils m’ont rendu justice à ce sujet. Ils m’ont dit” on peut dire que vous avez réagi immédiatement”. Le dimanche suivant, le prêtre n’avait plus le droit de célébrer la messe dans sa paroisse. Il n’avait pas le droit de faire la profession de foi. Elle avait été faite par quelqu’un d’autre. Et à aucun des deux d’ailleurs, je n’ai redonné de ministère ».

L’Assemblée plénière de printemps de la Conférence des évêques de France devait se tenir à huis clos. Devant l’affluence des journalistes, et après de nouvelles révélations concernant des agressions sexuelles commises par un autre prêtre lyonnais, le P. Jérôme Billioud, curé de l’ensemble paroissial La Croix Rousse, une conférence de presse a été organisée en catastrophe.

Un « tournant » en 2000

Président de la CEF et archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier a d’abord rappelé la ligne de fermeté de l’Église en matière de pédophilie, reconnaissant une prise de conscience progressive de la gravité de ces actes, « même si des ratés peuvent toujours se produire ».

Responsable de ce dossier au sein de la conférence épiscopale, Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise, a rappelé combien l’année 2000 avait marqué « un tournant ». Le travail des évêques a notamment conduit à la rédaction d’une brochure « Lutter contre la pédophilie, repères pour les éducateurs », diffusée à partir de 2003 à « 100 ou 150 000 exemplaires » et mise à jour en 2010.

De son côté, le cardinal Barbarin a rappelé l’historique de ces deux dossiers différents, qui font la une de l’actualité : celui du P. Bernard Preynat, ancien aumônier du groupe scout Saint-Luc, accusé de viols et d’agressions sexuelles avant 1990, et celui du P. Jérôme Billioud, curé de la Croix Rousse, accusé d’agressions sexuelles il y a 26 ans par un membre du ministère de l’intérieur. La plainte, déposée par ce dernier en 2009, a été classée pour cause de prescription, indique Le Figaro.

« Une plainte est déposée contre moi pour incitation au suicide par un haut fonctionnaire du ministère de l’intérieur. De quoi s’agit-il ? Qui ai-je incité au suicide ? Inimaginable cette affaire-là », a-t-il réagi.

« Ce sont des points très troubles de la vie d’un prêtre mais qui n’ont plus rien à voir avec de la pédophilie », a aussi estimé l’archevêque de Lyon, d’après lequel les actes ont été commis sur un jeune âgé de 16 puis 19 ans au moment des faits, dans les années 1990.

« Dieu merci, les faits sont prescrits », a-t-il glissé à propos des accusations portées contre le P. Preynat, avant de remercier un journaliste de l’avoir repris, l’interrogeant sur « la violence de cette formule ».

Présomption d’innocence

Au-delà du volet juridique, plusieurs journalistes ont interrogé l’archevêque de Lyon sur sa gestion des prêtres accusés de faits anciens : le P. Preynat était doyen de paroisses jusqu’au 31 août 2015, le second est toujours en poste.

« J’ai dit est-ce que oui ou non depuis 1991, il s’est passé la moindre chose ? », a indiqué le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, rapportant sa rencontre avec le P. Preynat. « Il m’a dit ’jamais, jamais parce que j’ai été tellement ébouillanté par les horreurs que j’avais faites que plus jamais’. On peut me reprocher le fait de l’avoir cru. Pour l’instant, personne n’a trouvé de faits dommageables à partir de 1990, en tout cas sous mon épiscopat, et certainement pas avec ma connaissance évidemment. Couvrir, cela veut dire tu savais, et t’as laissé faire. Cela, absolument jamais, avec une clarté totale. »

Concernant le P. Billioud, actuellement en poste à La Croix-Rousse à Lyon, l’archevêque « demande qu’il n’exerce pas son ministère dans le monde entier jusqu’à ce que la justice se fasse ».

« On s’est peut-être trompé »

Interrogé sur sa réaction à l’interpellation, le matin même, de Manuel Valls, lui enjoignant de « prendre ses responsabilités », le cardinal Barbarin a répondu que le premier ministre « connaît mieux que moi les lois de la République » et « respecte la présomption d’innocence». « Le premier ministre me demande de prendre mes responsabilités et je lui promets que je les prends. Il me semble que dans ce que je viens de dire je le prouve. Il y a quelque chose, c’était réglé, voilà comment ça s’est passé, on s’est peut-être trompé. Qu’est-ce qu’il faut qu’on fasse pour la suite ? »

Anne-Bénédicte Hoffner (avec AFP)
<!––> le 15/03/2016
http://www.la-croix.com

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 17/03/2016 da in Actualité religieuse, FRANÇAIS con tag , .

  • 351.314 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 761 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stata una pubblicazione interna nata tra gli studenti comboniani nel 1935. Ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e di patrimonio carismatico.
Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
Pereira Manuel João (MJ)
combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: