COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

Blog di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA – Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa MISSIONARY ONGOING FORMATION – A missionary look on the life of the world and the church

Les « Panama papers » mettent en cause des chefs d’État, des sportifs, des barons de la drogue…

Panama Papers9

Des proches des présidents russes et chinois, le premier ministre islandais et le président ukrainien sont mis en cause.
Selon François Hollande, ces révélations donneront lieu en France à des « enquêtes » fiscales et des « procédures judiciaires ».

Les « Panama papers », ce sont 11 millions de courriers et documents internes au cabinet Mossack Fonseca, une firme juridique panaméenne qui s’est spécialisée dans la création de sociétés écrans et comptes bancaires offshore. Ces documents sont arrivés par un informateur au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. Une centaine de médias du monde entier se sont associés pour exploiter leur contenu.

Ces documents reflètent l’activité de 210 000 sociétés écrans en activité de 1977 à 2015. Ils permettent de connaître leur vrai propriétaire, ce qui n’apparaît jamais, et de tenter de savoir pour quelle raison ils ont voulu avoir une structure juridique et un compte bancaire au Panama.

Dans la majorité des cas, il semble qu’il s’est agi d’échapper aux impôts ou de dissimuler des fonds d’origine douteuse voire franchement illégale.

De nombreux chefs d’État ou de gouvernement

Parmi les chefs d’État ou de gouvernements, se trouve le premier ministre d’Islande Sigmundur David Gunnlaugsson qui a créé en 2007 une société avec son épouse dans les îles Vierges britanniques. Il en détenait la moitié jusqu’en 2009.

Élu pour la première fois député la même année, il a omis cette participation dans sa déclaration de patrimoine. Aujourd’hui il nie toute volonté d’évasion fiscale et a assuré le 4 avril : « Je ne démissionnerai pas à cause de cela. »

Il s’y trouve aussi le président ukrainien Petro Porochenko. Il a eu recours à Mossack Fonseca en été 2014, déjà président, pour créer une société offshore aux îles Vierges britanniques. Homme d’affaires qui possède une banque et des fabriques de bonbons en chocolat, il avait promis de se défaire de son empire lorsqu’il a été porté au pouvoir par une révolution contre la corruption.

Il n’en a rien fait et se trouve désormais rattrapé par ses affaires. Il a réagi en assurant gérer ses biens « dans le respect total du droit privé ukrainien et international ». Mais un groupe de député annonce vouloir lancer une procédure de destitution.

Dans l’entourage des grands

Les « Panama papers » permettent aussi de raconter les détournements massifs d’argent opérés par des proches du président Vladimir Poutine en Russie. Ils ont mis en place un système qui leur a permis de voler plus d’1,7 milliard d’euros et de contrôler des pans entiers de l’économie russe à travers une série de société écrans.

Au centre de ce réseau se trouve un musicien, vieil ami du président Poutine. Le porte-parole du Kremlin a contre-attaqué en affirmant que l’enquête sur ces papiers panaméens est le produit d’une « falsification » faite par des « anciens de la CIA, du Département d’État » et que son but principal est de « déstabiliser » le régime russe.

Il est peu probable que ces révélations provoquent une crise politique en Russie. Et même chose en Chine où le président Xi Jinping est concerné à travers des membres de son entourage.

Le président argentin Mauricio Macri, le roi Salmane d’Arabie saoudite, ont également des parts dans des sociétés offshore. Des proches du roi du Maroc Mohamed VI, du président algérien Bouteflika ou syrien Bachar Al Assad sont aussi concernés, ainsi que le père défunt du premier ministre britannique David Cameron.

Un millier de ressortissants français concernés

Leurs noms se mêlent avec ceux de vedettes du sport dont Lionel Messi ou Michel Platini, des artistes, des hommes d’affaires. Et aussi des personnes appartenant au crime organisé. C’est un vaste système qu’il est possible de décrire. Il sert à faire tomber dans un trou noir des sommes colossales, qui deviennent ainsi invisibles pour les États et leurs services fiscaux.

Les journaux ayant exploité ces documents ne livrent leur contenu que par tranches. Selon Le Monde, un millier de ressortissants français sont concernés, ainsi que vingt-cinq entreprises et un parti politique d’importance « nationale ».

L’ex-ministre socialiste Jérôme Cahuzac, l’élu de droite Patrick Balkany ou l’ancien associé de Nicolas Sarkozy dans son cabinet d’avocat, Arnaud Claude, sont cités. Le Monde prévoit de détailler ses découvertes durant toute cette semaine.

En attendant, certains risquent d’avoir du mal à dormir. D’autant que François Hollande a réagi en indiquant que ces révélations donneront lieu en France à des « enquêtes » fiscales et des « procédures judiciaires ».

Alain Guillemoles<!––>, le 04/04/2016
La Croix

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 06/04/2016 da in Actualité, Société, Culture, FRANÇAIS con tag , .

  • 535.844 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Unisciti ad altri 928 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stato una pubblicazione interna di condivisione sul carisma di Comboni. Assegnando questo nome al blog, ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e patrimonio carismatico.
Il sottotitolo Spiritualità e Missione vuole precisare l’obiettivo del blog: promuovere una spiritualità missionaria.

Combonianum was an internal publication of sharing on Comboni’s charism. By assigning this name to the blog, I wanted to revive this title, rich in history and charismatic heritage.
The subtitle
Spirituality and Mission wants to specify the goal of the blog: to promote a missionary spirituality.

Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
I miei interessi: tematiche missionarie, spiritualità (ho lavorato nella formazione) e temi biblici (ho fatto teologia biblica alla PUG di Roma)

I am a Comboni missionary with ALS. I opened and continue to curate this blog (through the eye pointer), animated by the desire to stay in touch with the life of the world and of the Church, and thus continue my small service to the mission.
My interests: missionary themes, spirituality (I was in charge of formation) and biblical themes (I studied biblical theology at the PUG in Rome)

Manuel João Pereira Correia combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: