COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

–– Sito di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA –– Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa A missionary look on the life of the world and the church –– VIDA y MISIÓN – VIE et MISSION – VIDA e MISSÃO ––

“Nous étudions sérieusement la question du diaconat féminin”


Le 12 mai dernier, le pape François avait reçu au Vatican 900 supérieures de congrégations féminines à l’occasion de l’assemblée plénière de l’Union internationale des supérieures générales (UISG). Par écrit, les représentantes de l’UISG lui avaient alors fait cette demande explicite: “Qu’est-ce qui empêche l’Eglise d’inclure les femmes parmi les diacres permanents, comme c’est arrivé dans l’Eglise primitive? Pourquoi ne pas constituer une commission officielle qui puisse étudier la question?“
Le pape François a décidé de s’attaquer à cette  question délicate en instituant officiellement une Commission d’études sur le diaconat des femmes, le 2 août 2016.
Présidée par le jésuite espagnol Mgr Luis Francisco Ladaria Ferrer, secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, cette commission est composée de 12 membres, six hommes et six femmes: six prêtres, deux religieuses et quatre expertes laïques.


12 mai 2016. le pape François rencontre les responsables de l'UISG


Pendant le synode sur la famille d’octobre 2015, Mgr Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau et président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, avait fait une intervention remarquée pour défendre l’accès des femmes au diaconat permanent. Interrogé par I.MEDIA, il se réjouit de la mise en place de cette commission et évoque sa portée.

Que pensez-vous de la mise en place de cette commission d’étude sur le diaconat des femmes, et de la rapidité du pape à répondre à la demande de l’UISG?

Je me réjouis de cette décision. J’avais proposé au synode qu’on étudie la question, et voilà que le pape François décide d’avancer dans cette voie. Évidemment, la rencontre avec l’UISG a été l’occasion pour lui de réfléchir à voix haute sur cette possibilité, et il s’est engagé – spontanément, semble-t-il – à établir un comité d’étude. La rapidité avec laquelle il a formé ce comité me rappelle l’urgence qui l’avait poussé à réformer la procédure en nullité de mariage. J’ai l’impression que notre pape, une fois décidé, ne tarde pas à agir. Je me félicite de la composition du comité, qui comprend autant de femmes que d’hommes, y inclus une Américaine qui milite depuis longtemps pour l’ordination des femmes (Phyllis Zagano, ndlr). C’est un signe du sérieux avec lequel François engage cette démarche.

“Ce que je soutiens, c’est la nécessité de se pencher concrètement sur le rôle des femmes dans l’Église”.

Selon vous, cette commission peut-elle recommander au pape d’ouvrir la voie au diaconat féminin? Le pape pourrait-il suivre un avis positif?

Que conclura la commission? Que décidera le pape? Nous le verrons bien. Une chose est d’étudier la question du point de vue théologique, ce qui semble être le mandat de cette commission. Une autre est de juger la pertinence pastorale d’avancer dans cette voie. Enfin, toutes sortes de questions canoniques et pratiques s’ensuivraient. Peut-être faudra-t-il des étapes subséquentes à celle-ci.

Pourquoi défendez-vous cette idée? Des catholiques s’inquiètent de ce qu’ils considèrent comme un premier pas vers l’ordination sacerdotale de femmes. Que leur répondez-vous?

Je n’ai jamais dit que les femmes doivent être ordonnées diacres. J’ai proposé qu’on étudie la question sérieusement, et c’est ce que l’on fait. Ce que je soutiens, d’abord et avant tout, c’est la nécessité de se pencher concrètement sur le rôle des femmes dans l’Église et de prendre les pas que nous pouvons pour accueillir leurs nombreux charismes et leur riche expérience. Aux personnes inquiètes que cela mènera inévitablement à l’ordination sacerdotale des femmes, j’ai deux réponses.
La première, plus théologique, est de rappeler les changements que Benoît XVI a apportés au Code de droit canonique pour bien différencier ces deux ordres. Chez nous, au Canada, la distinction est bien reçue et vécue. Les diacres permanents ne se prennent pas pour des ‘mini-prêtres’, ils exercent un ministère particulier et les prêtres s’en réjouissent.
Ma seconde réponse, d’ordre plus pratique, est d’évoquer la résistance aux diacres permanents mariés il y a cinquante ans. D’aucuns maintenaient que cela ouvrirait la voie à l’ordination sacerdotale d’hommes mariés, alors que, dans les faits, ce mouvement ne s’est pas matérialisé. On s’inquiétait pour rien à l’époque. J’ai l’impression que l’on fait de même aujourd’hui. (cath.ch-apic/imedia/bl/pp)

08.08.2016
par Bénédicte Lutaud
https://www.cath.ch



Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 09/08/2016 da in Actualité religieuse, FRANÇAIS con tag .

  • 348.977 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 759 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stata una pubblicazione interna nata tra gli studenti comboniani nel 1935. Ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e di patrimonio carismatico.
Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
Pereira Manuel João (MJ)
combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: