COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

Blog di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA – Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa MISSIONARY ONGOING FORMATION – A missionary look on the life of the world and the church

Initiative contre la violence : «diacre de paix» en Afrique

Le pape François a placé la non-violence au cœur de son message pour la 50e journée mondiale de la paix célébrée le 1er janvier.

paix.jpg

Maria Biedrawa (au centre) au camp de réfugiés de Dzaleka (Malawi). Très jeune, elle a « éprouvé ce que signifiait être persécuté pour sa foi » (Maria Biedrawa)

Sur le papier, la méthode est relativement simple. « En arrivant dans un endroit, il est indispensable d’avoir un premier temps d’immersion. » Commence alors une phase au cours de laquelle Maria Biedrawa écoute, identifiant les tensions, repérant les minorités ou les groupes sur lesquels elle pourra s’appuyer par la suite.

« Par exemple, il peut apparaître que les femmes peuvent avoir un rôle particulier pour résoudre le conflit », énonce-t-elle. « Si une violence structurelle persiste, c’est parce qu’elle est toujours soutenue par des piliers, sur lesquels il faut travailler. »

La réintégration des enfants-soldats

Pour cela, elle s’appuie toujours sur des cas concrets, souvent révélateurs de tensions plus larges. Cette « diacre de paix », qui a présidé la branche française du Mouvement international pour la réconciliation (MIR) entre 2005 et 2012, évoque l’exemple de ces enfants-soldats de la région du Pool, au sud-est du Congo-Brazzaville, dont les aînés refusent la réintégration au village.

« Il y avait un mélange de peur de la violence et de culpabilité de les avoir laissés partir à la guerre », analyse Maria Biedrawa. « Mais parallèlement, nous nous sommes aperçus que ces mêmes villages souffraient de famine. Pourquoi ? Parce qu’aucun jeune n’était là pour travailler la terre. C’est en partant de ce constat que ces anciens enfants-soldats ont pu être réintégrés peu à peu. » Le principe est toujours le même : « Transformer progressivement l’adversaire en collaborateur. »

Renoncer à la vengeance

Autre initiative, prise récemment au Soudan du Sud : le développement, en collaboration avec les évêques, d’un manuel pédagogique expliquant les notions de justice, de transparence, de dignité humaine ou de sécurité, et la manière de les mettre en pratique.

« Dans ce pays où la guerre est permanente depuis 1955 et où l’espérance de vie n’excède pas 54 ans, nous nous sommes aperçus que la majorité des gens ignoraient simplement ce que signifiait être en paix », développe Maria Biedrawa. Qui a bien conscience de la difficulté de son combat : « La violence est parfois compliquée, longue, trop longue… »

Elle sait que ce travail se joue sur le long terme. « Dans le maintien des conflits armés, il y a toujours une bonne dose de vengeance, qui vient d’hier, s’exerce aujourd’hui et pèse sur demain, observe-t-elle. Renoncer à la vengeance, c’est à la fois guérir le passé et prévenir l’avenir. »

Loup Besmond de Senneville
http://urbi-orbi-africa.la-croix.com
30 décembre 2016


 

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 02/01/2017 da in Actualité, Société, Culture, FRANÇAIS, Vocation et Mission con tag , .

  • 660.623 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Unisciti ad altri 767 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stato una pubblicazione interna di condivisione sul carisma di Comboni. Assegnando questo nome al blog, ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e patrimonio carismatico.
Il sottotitolo Spiritualità e Missione vuole precisare l’obiettivo del blog: promuovere una spiritualità missionaria.

Combonianum was an internal publication of sharing on Comboni’s charism. By assigning this name to the blog, I wanted to revive this title, rich in history and charismatic heritage.
The subtitle
Spirituality and Mission wants to specify the goal of the blog: to promote a missionary spirituality.

Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
I miei interessi: tematiche missionarie, spiritualità (ho lavorato nella formazione) e temi biblici (ho fatto teologia biblica alla PUG di Roma)

I am a Comboni missionary with ALS. I opened and continue to curate this blog (through the eye pointer), animated by the desire to stay in touch with the life of the world and of the Church, and thus continue my small service to the mission.
My interests: missionary themes, spirituality (I was in charge of formation) and biblical themes (I studied biblical theology at the PUG in Rome)

Manuel João Pereira Correia combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

<span>%d</span> blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: