COMBONIANUM – Formazione Permanente

UNO SGUARDO MISSIONARIO SUL MONDO E LA CHIESA Missionari Comboniani – Formazione Permanente – Comboni Missionaries – Ongoing Formation

FP.fr 6/2017 (1) Marie dans la foi des chrétiens

Formation Permanente – français /2017
Word FP.fr 2017-6 Marie dans la foi des chrétiens
PDF    FP.fr 2017-6 Marie dans la foi des chrétiens

61-Madonna-del-Cenacolo

  Marie dans la foi des chrétiens
Michel Rondet, sj

Les titres glorieux, dont la dévotion des fidèles a honoré Marie, risquent bien de masquer un aspect essentiel de son rôle dans l’Incarnation: elle a partagé profondément l’abaissement de son Fils « lui qui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu, mais s’abaissa prenant condition d’homme » (Épître aux Philippiens 2,6-7). Certes, Marie n’a pas eu à revêtir une condition qu’elle partage avec chacun d’entre nous, mais rien dans la mission unique qui fut la sienne n’est venu la soustraire à l’humilité de sa naissance et de son environnement. « Une femme dont on n’a rien dit… » a chanté Didier Rimaud et c’est bien vrai. Rien de ce qu’on peut dire d’elle ne lui donne une place dans les gloires mondaines ou même parmi les héroïnes religieuses de son peuple: Judith, Esther…

Elle est la mère de Jésus, c’est vrai, mais elle l’est avec une discrétion que Jésus consacrera : « Qui sont ma mère, qui sont mes frères ?… Ceux qui font la volonté de mon Père » (Matthieu 12,48-49). Et aux deux moments où elle intervient personnellement dans l’Évangile, à Cana et au pied de la croix, Jésus lui donne ce nom qui la remet dans notre commune humanité : « Femme » ! Nous sommes loin des titres des litanies: « reine des patriarches, reine des prophètes ».

Et pourtant, c’est bien dans la discrétion des Écritures que nous trouvons la vraie gloire de Marie

– Le message de l’Ange révèle dans l’inconnue de Nazareth la fille de Sion, celle qu’avaient évoquée les prophètes, celle qui accueillerait au nom de son peuple le don de Dieu et qui présiderait dans le silence de son cœur au renouvellement de l’Alliance : « Fille de Sion, réjouis-toi car le Seigneur est en toi en vaillant Sauveur ».

– Élisabeth saluera en elle « celle qui est heureuse d’avoir cru » (Luc 1,47), exprimant dans l’allégresse de l’Esprit ce qui restera le grand titre de gloire de Marie, sa foi en la parole de Dieu, aussi étonnante et bouleversante qu’elle puisse paraître. Saint Augustin n’hésitera pas à dire de Marie qu’elle est plus grande d’avoir cru la parole qui lui était dite que d’avoir enfanté le Sauveur. C’est bien la foi en effet qui permet à sa maternité de devenir divine dans l’action de l’Esprit. Et nous pouvons contempler dans l’accueil et la réponse de Marie au message de l’ange « ces noces de la Parole et de la foi » (Roland de Pury) où notre humanité renaît.

– Face au message divin qui la proclame « comblée de grâces », Marie ne revendique qu’un titre : « Je suis la servante du Seigneur ». Elle rejoint ainsi son Fils qui n’est pas venu pour être servi mais pour servir et qui revendiquera, dans l’initiative qu’il prend de laver les pieds de ses disciples, la place du serviteur. Ainsi Marie choisit spontanément un rôle et une place que l’Évangile ne cessera d’exalter.

– Au pied de la croix, elle témoigne par son attitude et sa présence qu’elle a compris le sens que Jésus veut donner à sa mort : aller jusqu’au bout de l’amour des siens pour leur révéler l’amour du Père. Elle est là, non pas effondrée dans sa douleur de mère, mais debout dans la foi qui l’associe à l’offrande de son Fils. Elle est l’Église au pied de la croix, célébrant dans la foi le mémorial de la Pâque du Fils unique. Là encore, elle se livre totalement à l’amour de son Fils, accueillant dans sa maternité le disciple qu’il aimait et à travers lui tous ceux qu’élevé de terre il attirerait à lui.

– Enfin, présente à l’Église en prière, elle témoignera déjà au milieu des disciples du don de l’Esprit qu’ils vont recevoir de la mort et de la résurrection de Jésus. Pour elle, la Pentecôte a déjà eu lieu dans le silence de Nazareth ; sa prière guide les disciples dans l’attente et l’accueil du Souffle qui va lancer leur groupe sur les routes de la Bonne Nouvelle. Là encore son rôle est discret, quelques mots, au début des Actes des Apôtres, suffisent à l’évoquer et c’est à peine si elle émerge du groupe des femmes présentes : « quelques femmes dont Marie, mère de Jésus… » Il y a, c’est vrai, dans le livre de l’Apocalypse la femme couronnée d’étoiles, mais c’est l’Église dont Marie est la figure. Une figure dont l’Assomption laisse espérer pour l’Église la victoire sur le mal. Victoire qui est celle du Christ dont Marie est la première bénéficiaire dans l’Église. Dans l’action de grâces et la reconnaissance qui viennent du fond de son cœur.

Ne nous y trompons pas, le premier rôle de Marie dans l’Église est d’ouvrir nos cœurs à la reconnaissance et à l’action de grâces et de nous guider sur les chemins du service et de l’accueil. Dans la mission unique qui fut la sienne, elle n’a pas eu un instant de regard sur elle-même. Son Cantique, le Magnificat, qui n’oublie rien de la grandeur de ce qui lui a été donné de vivre, ne contient pas le moindre sentiment d’autosatisfaction, mais seule la joyeuse offrande de sa pauvreté. Dans sa vie, nous pouvons reconnaître la grandeur de notre vocation sans que rien ne vienne nous excuser de ne pas la suivre. Fille de notre race, elle est, au cœur de l’Église, le visage de notre espérance.

Michel Rondet, sj.
http://www.garriguesetsentiers.org


Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 27/04/2017 da in Article mensuel, Foi et Spiritualité, FRANÇAIS con tag , .

San Daniele Comboni (1831-1881)

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 1.361 follower

Follow COMBONIANUM – Formazione Permanente on WordPress.com
aprile: 2017
L M M G V S D
« Mar   Mag »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

  • 139,569 visite

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d'autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all'immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Tag

Aborto Advent Advento Africa Afrique Alegria Ambiente America Amor Amore Amoris laetitia Anthony Bloom Arabia Saudita Arte Arte cristiana Arte sacra Asia Bibi Ateismo Avent Avvento Bellezza Benedetto XVI Bibbia Bible Biblia Boko Haram Book of Genesis Bruno Forte Capitalismo Cardinal Newman Carême Chiamate in attesa Chiesa China Chrétiens persécutés Church Cibo Cina Cinema Colombia Confessione Contemplazione Cristianesimo Cristiani perseguitati Cristianos perseguidos Cristãos perseguidos Cuaresma Cuba Cultura Curia romana Daesh Dialogo Dialogo Interreligioso Dialogue Dio Diritti umani Domenica del Tempo ordinario (A) Domenica del Tempo Ordinario (C) Domenica Tempo ordinario (C) Donna Ecologia Economia Ecumenismo Enciclica Enzo Bianchi Epifania Estados Unidos Eucaristia Europa Evangelizzazione Fame Famiglia Famille Family Família Fede Fondamentalismo France Gabrielle Bossis Genesi Gianfranco Ravasi Giovani Giovedì Santo Giubileo Gregory of Narek Guerra Guglielmo di Saint-Thierry Gênesis Henri Nouwen Iglesia India Iraq ISIS Islam Italia Jacob José Tolentino Mendonça Kenya La bisaccia del mendicante La Cuaresma con Maurice Zundel La Madonna nell’arte La preghiera giorno dopo giorno Laudato si' Le Carême avec Maurice Zundel Lectio Lectio della Domenica - A Lectio Divina Lent LENT with Gregory of Narek Le prediche di Spoleto Libia Libro del Génesis Libro dell'esodo Libro della Genesi Litany of Loreto Litany of Mary Livre de la Genèse Livro do Gênesis Madonna Magnificat Maria Martin Lutero martiri Matrimonio Maurice Zundel Medio Oriente Migranti Misericordia Mission Missione Morte México Natale Nigeria Noël October Oração Pace Padre nostro Padri del Deserto Paix Pakistan Papa Francesco Papa Francisco Pape François Paraguay Paul VI Paz Pedofilia Perdono Persecuted Christians Persecution of Christians Persecuzione anti-cristiani Persecuzione dei cristiani Pittura Pobres Pobreza Politica Pope Francis Poveri Povertà Prayers Preghiera Profughi Quaresima Quaresima con i Padri del Deserto Quaresma Quaresma com Henri Nouwen Raniero Cantalamessa Rifugiati Rosary Sacramento della Misericordia Santità Scienza Sconfinamenti della Missione Settimana del Tempo Ordinario Silvano Fausti Simone Weil Sinodo Siria Solidarietà Spiritualità Stati Uniti Sud Sudan Synod Terrorismo Terrorismo islamico Testimoni Testimonianza Thomas Merton Tolentino Mendonça Turchia Uganda Vatican Vaticano Venerdì Santo Viaggio apostolico Violenza Virgin Mary Von Balthasar
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: