COMBONIANUM – Formazione Permanente

UNO SGUARDO MISSIONARIO SUL MONDO E LA CHIESA Missionari Comboniani – Formazione Permanente – Comboni Missionaries – Ongoing Formation

Méditation du I Dimanche de l’Avent (B)

Premier dimanche de l’Avent (Année B)

Marc 13,33-37:
Plus proche qu’on pense !

Advent (7)Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. Il en est comme d’un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et recommandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l’improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »

« Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez! »  Vraiment Jésus y tient beaucoup. Il nous faut veiller jusqu’à son retour. Pourquoi insiste-t-il autant? Comment veut-il que nous vivions cette veille et cette attente?  De quoi nous parle-t-il au juste?

Jésus ne veut certainement pas nous rendre plus nerveux, ni jouer avec nous de la menace et nous faire peur, ni nous plonger dans l’angoisse et l’inquiétude. Ce ne serait pas la peine; nous vivons déjà assez de stress et d’épreuves; cela n’est pas utile qu’il nous en remette. Le Seigneur n’est-il pas celui qui dans l’Évangile nous redit souvent : « N’ayez pas peur! »; « Ne soyez pas bouleversés! »

S’il nous demande de veiller, d’être vigilant, c’est sans doute pour définir et décrire l’attitude qu’il propose à ses disciples : une manière de vivre, une manière d’être. Veiller prend alors le sens d’être là, présent à soi et aux autres parce qu’engagés avec Dieu dans un rapport de confiance, de respect et d’amour, un rapport d’espérance.

La parole de ce dimanche nous invite à être des veilleurs en un sens spirituel, bien sûr, mais à deux niveaux ou plutôt pour deux raisons bien particulières.

Rappelons-nous d’abord la finale de la prière citée du livre d’Isaïe : « Seigneur, tu es notre Père. Nous sommes l’argile, et tu es le potier : nous sommes tous l’ouvrage de tes mains. » Cette affirmation nous rappelle que nous sommes créés par Dieu, à son image, établis de ce fait en intime relation avec lui. Tout en nous demande à lui ressembler, à  retrouver Dieu, à nous laisser retrouver par lui. Nous tenons de lui notre élan vital, notre beauté, notre capacité d’aimer. Comme l’amoureux et l’amoureuse s’appellent l’un l’autre alors même qu’ils sont éloignés par la distance ou l’impossibilité de se voir, et qu’ils sont anxieusement attentifs à tout ce qui peut évoquer la présence de l’autre, ainsi nous sommes en désir de Dieu.

Notre attention aux autres, l’accueil sincère et inconditionnel que nous devrions leur faire, peut s’inspirer de cette relation profonde que nous avons avec Dieu : « Tu es, Seigneur, notre Père, notre Rédempteur : tel est ton nom depuis toujours », proclame le prophète Il me semble qu’elle est là notre grande et première raison d’être vigilants, attentifs, éveillés.  Pour ne rien perdre de Dieu qui se révèle et se donne, de lui qui nous instruit par tout ce que nous sommes, par ceux et celles que nous côtoyons, par la nature qui nous entoure. Tout vient de lui et nous parle de lui. Quelle merveilleuse veille alors que de surveiller les signes de sa présence pour entrer un jour dans son mystère.

L’autre raison de veiller, l’autre lieu sensible de notre vigilance, c’est évidemment notre condition même de disciple du Christ. S. Paul en s’adressant aux chrétiens de Corinthe leur disait : « Je ne cesse de rendre grâce à Dieu à votre sujet, pour la grâce qu’il vous a donnée dans le Christ Jésus; en lui vous avez reçu toutes les richesses, toutes celles de la Parole et toutes celles de la connaissance de Dieu. » Paul les invite ainsi à prendre conscience de ce qui leur est donné dans le Christ. Le plein éveil consiste dès lors à savoir exploiter ce trésor pour en tirer partie, en vivre, et en faire profiter les autres.

À la fin, il est intéressant d’entendre S. Paul parler d’une veille et d’une vigilance produites par Dieu lui-même en nous pour que nous puissions entrer en communion avec son Fils. Dieu veille sur nous et il nous donne de persévérer dans notre vigilance. « C’est lui qui vous fera tenir solidement jusqu’au bout » écrit Paul. « Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à vivre en communion avec son Fils, Jésus Christ notre Seigneur ».

L’Eucharistie nous donne justement d’anticiper quelque chose de cette communion. Elle l’exprime et la fait grandir. La messe n’est-elle pas le lieu par excellence où nous veillons pour le Seigneur, avec lui, et où nous annonçons sa venue prochaine dans la gloire.

Par Jacques Marcotte, o.p.

http://www.spiritualite2000.com

 

 

 

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

w

Connessione a %s...

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 01/12/2017 da in Foi et Spiritualité, FRANÇAIS, Méditation du dimanche con tag .

San Daniele Comboni (1831-1881)

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 1.676 follower

Follow COMBONIANUM – Formazione Permanente on WordPress.com
dicembre: 2017
L M M G V S D
« Nov   Gen »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

  • 201,222 visite

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d'autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all'immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Tag

1-2 Samuele Africa Afrique Ambiente Amore Ano B Anthony Bloom Arabia Saudita Arte sacra Bibbia Bible Biblia Boko Haram Book of Genesis Cardinal Newman Carême Chiamate in attesa Chiesa China Chrétiens persécutés Cibo Cina Contemplazione Cristianos perseguidos Cuaresma Curia romana Dal rigattiere di parole Dialogo Diritti umani Economia Enzo Bianchi Eucaristia Europa Famiglia Família Fede France Gabrielle Bossis Genesi Gianfranco Ravasi Giovani Giubileo Gregory of Narek Guerra Guglielmo di Saint-Thierry Gênesis Henri Nouwen Iglesia India Iraq ISIS Islam Jacob José Tolentino Mendonça Kenya La bisaccia del mendicante La Cuaresma con Maurice Zundel La preghiera giorno dopo giorno Laudato si' Le Carême avec Maurice Zundel Lectio Lent LENT with Gregory of Narek Le prediche di Spoleto Libro del Génesis Magnificat Martin Lutero martiri Matrimonio Maurice Zundel Migranti Misericordia Mission Missione Natale Natale (C) Nigeria P. Cantalamessa Pace Padri del Deserto Pakistan Paolo VI Papa Francesco Papa Francisco Pape François Pedofilia Perdono Persecuted Christians Persecution of Christians Persecuzione dei cristiani Pittura Politica Pope Francis Poveri Povertà Prayers Profughi Quaresima (C) Quaresima con i Padri del Deserto Quaresma Quaresma com Henri Nouwen Raniero Cantalamessa Regola di Vita Rifugiati Silvano Fausti Simone Weil Sinodo Siria Sud Sudan Terrorismo Terrorismo islamico Testimonianza Thomas Merton Tolentino Mendonça Turchia Uganda Vatican Vaticano Venerdì Santo Virgin Mary

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: