COMBONIANUM – Formazione Permanente

UNO SGUARDO MISSIONARIO SUL MONDO E LA CHIESA Missionari Comboniani – Formazione Permanente – Comboni Missionaries – Ongoing Formation

RDC: le pape inquiet après un nouveau dimanche sanglant avec 6 morts

1089430-des-kinois-regardent-des-manifestants-bruler-des-pneus-au-cours-d-une-marche-anti-kabila-a-kinshasa-
Des Kinois regardent des manifestants brûler des pneus au cours d’une marche anti-Kabila à Kinshasa, le 21 janvier 2018. Photo JOHN WESSELS. AFP
Par AFP — 

Le pape François s’est inquiété dimanche d’un nouvel épisode sanglant dans la crise politique en République démocratique du Congo, où la dispersion violente de marches contre le pouvoir a fait au moins six morts d’après un bilan provisoire des Nations unies.

«Aujourd’hui, des nouvelles très inquiétantes me parviennent de la République démocratique du Congo. Prions pour le Congo», a déclaré le souverain pontife depuis Lima, en référence à la répression des marches interdites lancées par un collectif catholique contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.

«Je demande aux autorités, aux responsables et à tous dans ce pays bien-aimé qu’ils mettent en oeuvre tous leurs efforts pour éviter toute forme de violence et chercher des solutions en faveur du bien commun», a ajouté le pape François.

La contestation du régime du président Kabila est incarnée par un proche du pape, le cardinal et archevêque de Kinshasa Laurent Monsengwo.

Dimanche soir alors que le calme était revenu, la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) avançait un bilan provisoire de six morts à Kinshasa, avec des «allégations d’autres victimes», selon sa porte-parole.

La Monusco a estimé que l’usage de la force avait été disproportionnée, avec des tirs de lacrymogènes mais aussi de balles réelles, parfois en rafales, selon les témoins de la mort d’une jeune femme.

Des observateurs des Nations unies déployés sur le terrain ont eux-mêmes été «menacés et molestés» à Kinshasa, selon la porte-parole de la Monusco, qui les avait déployés pour instruire «d’éventuelles violations des droits de l’homme».

Les Nations unies font aussi état de 57 blessés chez les civils et 111 arrestations à Kinshasa et dans les autres grandes villes (Goma, Beni, Kinsangani, Lubumbashi).

– «Que les médiocres dégagent» –

De leur côté, les autorités congolaises parlent de deux morts à Kinshasa et de neuf policiers blessés, dont deux grièvement, selon le bilan du porte-parole de la police nationale.

Une des victimes a été tuée d’un tir à bout portant par un policier, qui a été arrêté et déféré devant la justice, a affirmé à l’AFP une source proche de la présidence.

Le 31 décembre, six personnes avaient été tuées dont cinq à Kinshasa lors de la dispersion d’une marche similaire, d’après les Nations unies et la nonciature apostolique, aucune d’après les autorités congolaises.

A Kinshasa, une jeune femme de 24 ans est décédée après un tir en rafales à l’entrée de l’église Saint-François-de-Salles dans la commune de Kintambo.

Le décès a été confirmé à l’AFP par le père de la jeune fille, qui dit être officier de police. Il s’agit également du deuxième décès reconnu par les autorités, avec l’homme tué à bout portant.

Les autorités congolaises avaient une nouvelle fois interdit ces marches à l’appel du «comité laïc de coordination», qui a le soutien de l’épiscopat et de la nonciature (l’ambassade du Vatican).

Les organisateurs demandent au président Kabila, dont le dernier mandat a pris fin en décembre 2016, de s’engager publiquement à quitter le pouvoir. Les prochaines élections présidentielles ne sont pas prévues avant le 23 décembre.

Depuis les répressions du 31 décembre, l’Église catholique avait durci le ton contre le régime de Joseph Kabila, au pouvoir depuis l’assassinat de son père en 2001. Le cardinal et archevêque de Kinshasa avait dénoncé entre les deux marches la «barbarie» de la répression et demandé à ce «que les médiocres dégagent».

Sur le terrain, les marcheurs de ce dimanche se sont montrés plus déterminés face aux policiers armés que le 31 décembre, selon des journalistes de l’AFP.

Dans le centre de Kinshasa après la messe, plusieurs centaines de personnes avec des rameaux et des bibles ont marché sur deux kilomètres entre la paroisse Christ-Roi vers la place Victoire avant de se heurter aux forces de l’ordre.

Voir plus
http://www.liberation.fr/planete/2018/01/21/rdc-le-pape-inquiet-apres-un-nouveau-dimanche-sanglant-avec-6-morts_1624111

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

w

Connessione a %s...

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 21/01/2018 da in Actualité, Société, Culture, FRANÇAIS con tag .

San Daniele Comboni (1831-1881)

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 1.563 follower

Follow COMBONIANUM – Formazione Permanente on WordPress.com
gennaio: 2018
L M M G V S D
« Dic   Feb »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

  • 181,001 visite

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d'autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all'immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Tag

Advento Africa Amore Anthony Bloom Arabia Saudita Arte Arte cristiana Arte sacra Bibbia Bible Biblia Boko Haram Book of Genesis Cardinal Newman Carême Chiamate in attesa Chiesa China Chrétiens persécutés Cibo Cina Contemplazione Cristiani perseguitati Cristianos perseguidos Cuaresma Curia romana Dialogo Economia Enzo Bianchi Eucaristia Europa Famiglia Family Família Fede France Gabrielle Bossis Gianfranco Ravasi Giovani Giubileo Gregory of Narek Guerra Guglielmo di Saint-Thierry Gênesis Henri Nouwen Iglesia India Iraq ISIS Islam Jacob José Tolentino Mendonça Kenya La bisaccia del mendicante La Cuaresma con Maurice Zundel La Madonna nell’arte La preghiera giorno dopo giorno Laudato si' Le Carême avec Maurice Zundel Lectio Lectio Divina Lent LENT with Gregory of Narek Libro del Génesis Madonna Magnificat Martin Lutero martiri Matrimonio Maurice Zundel Migranti Misericordia Missione Natal Natale Natale (C) Nigeria Noël P. Cantalamessa Pace Padri del Deserto Pakistan Paolo VI Papa Francesco Papa Francisco Pape François Paz Perdono Persecuted Christians Persecution of Christians Persecuzione dei cristiani Pittura Pope Francis Poveri Povertà Prayers Profughi Quaresima (C) Quaresima con i Padri del Deserto Quaresma Quaresma com Henri Nouwen Raniero Cantalamessa Rifugiati Rosary Sconfinamenti della Missione Silvano Fausti Simone Weil Sinodo Siria Sud Sudan Terrorismo Terrorismo islamico Testimonianza Thomas Merton Tolentino Mendonça Turchia Uganda Vatican Vaticano Venerdì Santo

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: