COMBONIANUM – Formazione e Missione

— Sito di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA — Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa — Blog of MISSIONARY ONGOING FORMATION — A missionary look on the life of the world and the church

Méditation du 2ème Dimanche de Carême (B)

2ème Dimanche de Carême (B) 
Marc 9,2-10

Quaresma 2 - Transfiguration of Christ 2

Les trois lectures d’aujourd’hui nous amènent sur le sommet d’une montagne. Dans la première lecture c’est celle du pays de Moriah, lieu du sacrifice d’Abraham et dans l’Évangile c’est le Thabor où Jésus est transfiguré devant ses trois disciples les plus proches. La seconde lecture, tirée de la lettre de Paul aux Romains, renvoie au Calvaire sur lequel Jésus a été livré pour nous.

Il y a quelque chose de fascinant dans une montagne qui permet de s’élever au-dessus de la plaine et du commun des mortels et dont les sommets à l’air raréfié provoquent en eux-mêmes une certaine euphorie. On sait l’attrait que ces sommets ont sur les grands alpinistes, alors même qu’ils savent qu’ils y risqueront leur vie. Dans la Bible, cependant, la montagne est aussi et surtout le lieu de la rencontre de Dieu, soit dans les grandes théophanies, soit simplement dans les moments de prière silencieuse loin des foules. C’est sur la montagne que Moïse, au cœur même de la nuée rencontre Dieu qui lui parle face à face comme à un ami. C’est sur le même Sinaï que le prophète Élie, au terme d’un long pèlerinage au delà de ses peurs et de la découverte de sa faiblesse fait l’expérience de Dieu, non pas dans le tonnerre et les éclairs ou les tremblements de terre, mais dans la “brise légère”.

Jésus, lorsqu’il voulait se séparer des disciples qui le suivaient et des foules qui le poursuivaient, pour rencontrer son Père dans une prière silencieuse, allait sur la montagne, de préférence la nuit. Un jour, vers la fin de sa vie, alors qu’il commençait à préparer ses disciples à la perspective de sa mort violente, il amène avec lui sur la montagne ses trois disciples privilégiés: Pierre, Jacques et Jean, pour les associer à sa prière — les mêmes qu’il associera à sa prière douloureuse et déchirante dans le jardin de Gethsémanie.

Tout comme la cime d’une montagne est le point de contact symbolique entre la terre et le ciel, de même la prière est le moment de la rencontre du temps et de l’éternité. Si la prière ne nous fait pas sortir du temps, elle nous libère des limites du temps et nous introduit dans l’éternel présent de Dieu, cet éternel présent auquel se référait Jésus lorsqu’il parlait du “Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob”, qui est le Dieu des vivants et des morts, pour démontrer la résurrection des morts. La prière nous libère aussi des limites géographiques. Et c’est ainsi que la montagne où Jésus amène ses disciples est simultanément le Thabor et le Sinaï; s’y retrouvent simultanément Jésus et ses disciples ainsi que Moïse et Élie. Tous se rejoignent dans l’éternel présent de la Rencontre avec Dieu, dans la nuée qui recouvre momentanément les différences de temps et de lieu.

Pierre est tellement comblé, transporté, qu’il veut y demeurer, sans trop savoir ce qui lui arrive et donc sans savoir quoi dire. La seule chose qu’il sait c’est que c’est bon, et qu’il voudrait faire durer ce moment de bonheur profond. La révélation qui lui est faite par le Père est que Jésus, qui les a introduits dans cette expérience en les associant à sa prière, est son Fils: “Celui-ci est mon fils bien-aimé. Écoutez-le”. Ce qu’il a à leur dire, ce dont il parlait avec Moïse et Élie, c’est sa mort prochaine. De l’expérience même qu’ils viennent de vivre il leur demande de ne parler à personne jusqu’à ce qu’il soit “ressuscité d’entre les morts” — une expression qu’ils n’arrivent pas encore à saisir.

La béatitude ou bénédiction que vivent les disciples durant ces quelques instants privilégiés, c’est celle qui avait été promise à Abraham et à sa descendance comme récompense de son obéissance radicale à ce qu’il considérait la volonté de Dieu (voir la première lecture).

Isaac, le fils d’Abraham, a été épargné et à sa place fut immolé un bélier (événement que les Musulmans célébraient ces derniers jours dans la grande fête de l’Aïn Kebir). Jésus ayant mis fin à l’ère des sacrifices est mort lui-même pour nous, comme nous le rappelle la Lettre aux Romains. Il est désormais assis à la droite du Père, reliant définitivement le temps et l’éternité, et nous permettant de pénétrer avec lui dans l’éternité chaque fois que nous nous approchons de lui dans la prière, qui nous permet d’entrer avec lui en contact avec son Père et avec tous ceux qui sont déjà dans sa gloire, au-delà des limites du lieu et du temps où nous sommes encore.

http://www.scourmont.be

 

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 22/02/2018 da in Foi et Spiritualité, FRANÇAIS, Méditation du dimanche con tag , .

San Daniele Comboni (1831-1881)

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 513 follower

Follow COMBONIANUM – Formazione e Missione on WordPress.com
febbraio: 2018
L M M G V S D
« Gen   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

  • 215.390 visite

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d'autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all'immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: