COMBONIANUM – Formazione e Missione

— Sito di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA — Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa — Blog of MISSIONARY ONGOING FORMATION — A missionary look on the life of the world and the church

Nativité de Jean-Baptiste (B)

Nativité de Jean-Baptiste

Birth_of_St_John_the_Baptist

Dieu et nous venons au monde
Un commentaire de Marcel Domergue, jésuite.

Qu’il s’agisse d’Isaïe, de Jérémie ou de Jean Baptiste, nos textes répètent que ces hommes ont existé en Dieu avant même leur apparition dans le sein de leur mère. Cet «avant» est d’ailleurs illusoire : ce qu’il y a en Dieu est éternel, hors et au-dessus du temps. Pourtant, cela peut apparaître dans le temps quand «les temps sont accomplis». Notre manière, humaine, de vivre l’éternité est d’habiter le temps. Voici donc Jean Baptiste, hôte de l’éternité de Dieu, qui fait surface dans le temps. De même pour le Verbe en son incarnation. Le Verbe hors du temps prend figure dans le temps. Le Christ est dit premier-né d’une multitude de frères, ce qui suggère que nous aussi existons en Dieu et que cette existence éternelle se projette dans l’horizontalité du temps que nous avons à vivre. En d’autres termes, comme Jean, nous sommes voulus, engendrés par Dieu. Un des écueils que nous rencontrons dans nos existences est que nous ne nous aimons pas assez. Nous avons du mal à croire à quel point chacun de nous est précieux pour Dieu. Par le seul fait d’exister nous disons, nous signifions que Dieu vient au monde, qu’il se donne visage dans le monde. Prenons conscience de notre dignité. Nous sommes tous, en quelque façon, des Jean Baptiste et nous annonçons sans cesse, même sans nous en douter, celui qui est venu, qui vient et qui viendra.

L’inattendu de Dieu

Elisabeth souffre de sa stérilité (ou de celle de son mari?). À son âge, comme jadis Sara (Genèse 18,1-15), elle n’a plus rien à attendre de ce côté-là. Quant à Zacharie, on le voit appliqué aux rites du temple, ce qui n’implique nullement une espérance pour l’avenir. La routine du calendrier, l’égrènement des jours analogues. Aussi la visite de Dieu le déconcerte. C’est trop beau pour être vrai. Où sont les preuves ? Nous parlons volontiers de Dieu répondant à notre attente, du désir nécessaire à l’accueil de la «grâce». Nous apprenons ici que c’est Dieu qui prend l’initiative, qu’il vient dans nos vies alors qu’on ne l’attend pas, qu’il ouvre un avenir et un chemin là où nous nous croyions dans une impasse. Surprise de la voix de l’ange, irruption de l’incroyable. Parce que Zacharie n’a pas cru d’emblée en la Parole de Dieu, le voici privé de parole, lui qui reçoit la promesse d’être le père de la voix qui crie dans le désert. Doute et mutisme d’ailleurs provisoires. Encore une chose à apprendre : même si notre foi ne répond pas à la visite de Dieu, même si nous restons sceptiques et inertes, la puissance de l’amour qu’il y a en Dieu pour nous franchit ces obstacles. Nous sommes rejoints dans notre absence. «Lève-toi et marche», dira Jésus. Attendons dans la paix la visite salvatrice de Dieu. Jean recevra un nom qui n’appartient pas à sa famille : il est l’enfant qui vient d’ailleurs. Chacun de nous aussi, dans une certaine mesure.

Chacun pour tous

Certes, Élisabeth et Zacharie ont été comblés par la naissance de leur enfant. Cependant, cet enfant n’est pas pour eux, ni pour prolonger leur famille. Il est l’héritier de tout le prophétisme d’Israël, il est lourd de tout le peuple qui le précède. Il est celui en lequel vient se concentrer son attente millénaire. Cependant, ce peuple particulier n’est là que pour figurer la sollicitude de Dieu pour toutes les nations (premières lectures de la veille au soir et du jour même). Comme tout Israël, Jean n’existe pas pour lui-même mais pour un autre et, à travers cet autre en lequel tout est créé, pour tous les hommes. Voici déjà l’annonce d’une autre naissance, celle du Corps du Christ, c’est-à-dire le corps formé par l’humanité en lui rassemblée. Ainsi, nul d’entre nous n’existe uniquement pour lui-même. Ce qui fait de chacun un être réussi en lui-même et pour lui-même est d’être pour les autres, comme il est par d’autres. La naissance de Jean illustre le fait que toute naissance, même si cela n’apparaît pas tout de suite, est un événement de portée planétaire : toute l’humanité est concernée. Hélas, cela n’est pas perçu par tous et le nouveau-né que voilà est plus précieux aux yeux de Dieu qu’aux yeux des hommes. Mais là aussi nous sommes rejoints par Dieu : la vie de Jean ne parut pas très précieuse à Hérode, la vie du Christ ne pesa pas lourd aux balances des notables. N’ayons pas peur, comme Zacharie eut peur au temple : Dieu nous rejoint là même où nous sommes oubliés ou rejetés.


 

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 21/06/2018 da in FRANÇAIS, Méditation du dimanche con tag .

San Daniele Comboni (1831-1881)

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Segui assieme ad altri 615 follower

Follow COMBONIANUM – Formazione e Missione on WordPress.com
giugno: 2018
L M M G V S D
« Mag   Lug »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

  • 240.702 visite

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d'autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all'immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: