COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

Blog di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA – Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa MISSIONARY ONGOING FORMATION – A missionary look on the life of the world and the church

Notre-Dame de Paris


661_magic-article-actu_be1_f13_71d2e42050632dfa3d0ee84254_les-images-de-l-interieur-de-notre-dame-brulee

Publié le par Garrigues et Sentiers

« L’heure vient où ce n’est ni sur cette montagne, ni à Jérusalem que vous adorerez le Père… l’heure arrive – déjà même elle est là ! – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité » (Jn 4, 21,23).

La catastrophe de l’incendie de Notre-Dame ne se résume pas à la perte d’un édifice qui serait sacré parce que lieu de prière. Cette catastrophe est la perte d’un témoignage, d’un récit, au-delà de celle d’un joyau d’art appartenant à toute l’humanité.

L’appel à la foi nous est fait depuis toujours par des récits (et non par des spéculations, si intelligentes soient-elles), ceux de l’Ancien Testament (création, déluge, toute l’histoire du peuple hébreu) puis vie de Jésus, Actes des Apôtres dans le Nouveau Testament. Il ne s’agit pas d’Histoire, mais de récits, mythiques pour certains, histoire embellie ou pas, reconstruite toujours. Ce sont ces récits qui peuvent nous amener à la foi dans le Père à la suite de Jésus. Avant d’être une communauté d’argumentation, le christianisme est une communauté du récit. Le récit est une langue qui brise les systèmes. Rappelons Pascal qui distinguait le « Dieu des philosophes » du « Dieu raconté », celui d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Il y a encore tous les récits et témoignages au cours des siècles qui nous ont transmis la foi de nos pères. Héritiers de toute cette histoire, les hommes d’aujourd’hui, comme ceux d’avant, peuvent décider de suivre le Christ (ce sont les « croyants ») ou de le refuser tout en gardant dans leurs gènes cette histoire des ancêtres qui nous appartient à tous. Nos chemins peuvent diverger, mais tous, croyants ou non, nous sommes héritiers du même patrimoine sur lequel nous construisons le monde présent et à venir.

Les cathédrales du Moyen Âge, et spécialement celle de Paris, racontent ces récits, les inscrivent dans la pierre pour qu’ils passent à la postérité. Ces cathédrales sont notre bible, ce qui les rend si précieuses.

Mais il y a plus. La construction de Notre-Dame est en elle-même un récit de foi qui appelle la nôtre (foi au Christ, foi en l’homme). Sur plusieurs générations, combien d’hommes et de femmes ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour écrire ce récit qui fondait leur foi ! Ce n’était pas une écriture banale, mais la plus travaillée, la plus créative, celle qui exigeait de leur part un engagement total. Ils voulaient construire le monument le plus beau qui exprimerait le sens de leur vie, de celle du peuple présent et à venir en rappelant dans les œuvres celle de ceux qui précédaient. Ce récit s’adresse à toute l’humanité. Leur foi n’était pas séparée de leur vie, leur foi en Dieu et leur foi en l’homme ne faisaient qu’un. Pour travailler à une telle œuvre, pour la lancer en sachant que cela prendrait des générations, il fallait croire en l’humanité, l’art manifestait la grandeur des hommes qui les transcendait. Aussi cette cathédrale ne pouvait être la propriété privée des chrétiens, elle est propriété universelle, elle concerne tous les hommes.

Notre-Dame ne rappelle pas seulement le récit de sa construction. Depuis 800 ans elle a été rénovée plusieurs fois, elle a été témoin de notre histoire, la grande et celle de chacun, celle de tous ceux qui l’ont visitée, ou l’ont connue par d’autres moyens. Le sacre de Napoléon ou le Te Deum de 1944 ont été des moments marquants, de même que certaines célébrations de funérailles de grands hommes. Mais n’oublions pas tous les petits qui y ont prié, rappelons le « pilier de Notre Dame » de Claudel à une époque où il n’était pas encore un « grand homme », n’oublions pas tous ceux qui n’avaient pas besoin d’être croyants pour y trouver une élévation de leur esprit à l’occasion d’une visite. Notre-Dame est le récit de tous ces passages, de tous ces témoignages qui ont parcouru huit siècles.

Ce récit, fondateur, est parti en fumée. Cette catastrophe nous atteint tous. Une souscription est ouverte pour reconstruire, c’est bien. Mais c’est le souvenir du récit que nous raconte ce joyau qu’il faut faire revivre.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 17/04/2019 da in Actualité, Société, Culture, FRANÇAIS.

  • 534.689 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Unisciti ad altri 927 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stato una pubblicazione interna di condivisione sul carisma di Comboni. Assegnando questo nome al blog, ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e patrimonio carismatico.
Il sottotitolo Spiritualità e Missione vuole precisare l’obiettivo del blog: promuovere una spiritualità missionaria.

Combonianum was an internal publication of sharing on Comboni’s charism. By assigning this name to the blog, I wanted to revive this title, rich in history and charismatic heritage.
The subtitle
Spirituality and Mission wants to specify the goal of the blog: to promote a missionary spirituality.

Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
I miei interessi: tematiche missionarie, spiritualità (ho lavorato nella formazione) e temi biblici (ho fatto teologia biblica alla PUG di Roma)

I am a Comboni missionary with ALS. I opened and continue to curate this blog (through the eye pointer), animated by the desire to stay in touch with the life of the world and of the Church, and thus continue my small service to the mission.
My interests: missionary themes, spirituality (I was in charge of formation) and biblical themes (I studied biblical theology at the PUG in Rome)

Manuel João Pereira Correia combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: