COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

Blog di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA – Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa MISSIONARY ONGOING FORMATION – A missionary look on the life of the world and the church

Après la reprise des messes, pourquoi n’y a-t-il pas encore d’affluence dans les paroisses en Afrique ?

Messe du trentenaire au sanctuaire marial Notre-Dame d’Afrique d’Abidjan.
15 Septembre 2020
https://africa.la-croix.com/

Dans une lettre adressée aux présidents des conférences épiscopales et signée le 15 août, le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements encourage les chrétiens à la participation physique à la messe.
Dans de nombreuses paroisses en Afrique, malgré la reprise des messes, après plusieurs semaines de suspension pour cause de Covid-19, l’engouement n’est pas tout à fait au rendez-vous. Mais pourquoi ?

L’on se serait attendu à ce que la réouverture des lieux de culte, qui a souvent fait l’objet de tensions entre des gouvernements et des diocèses africains, suscite, de la part des fidèles, un engouement accru pour les célébrations eucharistiques.

Ce n’est pas tout à fait le cas.

Dans une lettre aux présidents des conférences épiscopales qu’il a signée le 15 août et qui a été approuvée le 3 septembre par le pape François, le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, encourage les fidèles à regagner les églises pour les célébrations eucharistiques. Dans ce texte titré « Revenons avec joie à l’Eucharistie », l’ancien archevêque de Conakry insiste sur l’importance de la présence physique à la messe.

Mais pourquoi certains chrétiens hésitent-ils encore à retourner à l’église malgré l’allégement des mesures anti-Covid-19 ?

L’application des mesures de distanciation sociale

Cela peut, bien sûr, s’expliquer par la mise en œuvre des mesures de distanciation sociale qui, quand elles sont bien appliquées, réduisent de moitié ou des deux tiers le nombre de personnes pouvant être admises dans les églises.

Une difficulté que beaucoup de paroisses en Afrique essaient de contourner en multipliant le nombre de célébrations eucharistiques ou en utilisant l’extérieur des églises. Mais il est bien difficile, pour une paroisse qui compte plus de 5 000 fidèles de trouver la bonne formule.

L’habitude des messes virtuelles

À cette difficulté, s’ajoute le fait que la diffusion, lors du confinement, des célébrations eucharistiques sur les médias et réseaux sociaux a créé des habitudes dont certains ont du mal à se départir. Déjà le 17 mars, dans une tribune publiée sur La Croix Africa, le père Francis Barbey, prêtre du diocèse de San Pedro, en Côte d’Ivoire et spécialiste en éducation aux médias, mettait en garde contre les difficultés pastorales qui pourraient découler de l’habitude prise par les fidèles d’assister à des messes virtuelles. Invitant à privilégier la prière personnelle et en famille, il faisait cette remarque. « La messe télévisée ou radiodiffusée n’est pas le seul mode de présence spirituelle, en plus du fait qu’elle va poser, après la crise du coronavirus, d’énormes problèmes pastoraux sur le rassemblement physique en Église ».

Dans sa lettre aux conférences épiscopales, le cardinal Sarah insiste sur cette question soulignant que la transmission de la messe par les médias ne peut remplacer une participation physique.

« Bien que les médias rendent un service apprécié aux malades et à ceux qui ne peuvent pas aller à l’église, et ont fourni un grand service dans la transmission de la Sainte Messe au moment où il n’y avait aucune possibilité de célébrer d’une manière communautaire, aucune transmission équivaut à une participation personnelle ou peut la remplacer », écrit-il.

La peur d’être contaminé

Enfin, une dernière raison qui pourrait expliquer l’hésitation de certains chrétiens à retourner à l’église est que dans certains pays, à chaque augmentation du nombre cas de coronavirus, les lieux de culte sont les premiers à être fermés ou limités d’accès alors que d’autres lieux d’affluence restent ouverts. Cela a fini par décourager et peut-être essaimer l’idée que les rassemblements religieux favorisent la propagation du virus.

Lucie Sarr

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 27/09/2020 da in Actualité religieuse, FRANÇAIS con tag .

  • 536.584 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Unisciti ad altri 929 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stato una pubblicazione interna di condivisione sul carisma di Comboni. Assegnando questo nome al blog, ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e patrimonio carismatico.
Il sottotitolo Spiritualità e Missione vuole precisare l’obiettivo del blog: promuovere una spiritualità missionaria.

Combonianum was an internal publication of sharing on Comboni’s charism. By assigning this name to the blog, I wanted to revive this title, rich in history and charismatic heritage.
The subtitle
Spirituality and Mission wants to specify the goal of the blog: to promote a missionary spirituality.

Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
I miei interessi: tematiche missionarie, spiritualità (ho lavorato nella formazione) e temi biblici (ho fatto teologia biblica alla PUG di Roma)

I am a Comboni missionary with ALS. I opened and continue to curate this blog (through the eye pointer), animated by the desire to stay in touch with the life of the world and of the Church, and thus continue my small service to the mission.
My interests: missionary themes, spirituality (I was in charge of formation) and biblical themes (I studied biblical theology at the PUG in Rome)

Manuel João Pereira Correia combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: