COMBONIANUM – Spiritualità e Missione

Blog di FORMAZIONE PERMANENTE MISSIONARIA – Uno sguardo missionario sulla Vita, il Mondo e la Chiesa MISSIONARY ONGOING FORMATION – A missionary look on the life of the world and the church

Au Soudan du Sud, une trentaine de personnes arrêtées après l’attaque contre l’évêque nommé de Rumbek. Parmi elles, l’administrateur diocésain et des prêtres

Quelques heures après l’attaque qui a visé Mgr Christian Carlassare, évêque nommé de Rumbek, dans le centre du Soudan du Sud, une trentaine de suspects dont l’ancien administrateur diocésain, des prêtres et des gardes de sécurité ont été arrêtés.

Lucie Sarr
28 avril 2021
https://africa.la-croix.com/

L’enquête sur l’attaque de l’évêque nommé du diocèse de Rumbek, dans le centre du Soudan du Sud, le missionnaire combonien d’origine italienne, Christian Carlassare, a connu une avancée, mardi 27 avril.

La police de l’État des Lacs dont Rumbek est la capitale a, en effet, arrêté 35 personnes. Parmi elles, d’importantes personnalités de ce diocèse dont le père John Mathiang, administrateur diocésain qui avait accueilli le missionnaire italien le 16 avril, à son arrivée – et des prêtres mais également des gardes de sécurité.

Nommé, le 8 mars par le pape François, Mgr Carlassare, 44 ans, succède à Mgr Cesare Mazzolari, presque dix ans après son décès. De 2011 à 2013, ce diocèse a été géré par un administrateur diocésain, le père Fernando Colombo, puis de 2013 à 2021, par un autre administrateur, le père John Mathiang.

La consécration de Mgr Carlassare était prévue le 24 mai mais lundi 26 avril, un mois avant le grand événement, deux individus armés se sont introduits dans sa résidence, ont criblé de balles la porte de sa chambre avant de le blesser aux jambes. Les jours du missionnaire combonien ne sont pas en danger. Il a été acheminé à Juba, puis à Nairobi, au Kenya. Selon les médias locaux, les suspects ont été arrêtés grâce à un téléphone que les auteurs de l’attaque ont fait tomber.

Réactions

Cet événement a suscité de nombreuses réactions dont celles du bureau de presse du Saint-Siège et du président sud-soudanais Salva Kiir. « L’acte de violence répréhensible dont il a été victime est inacceptable et doit cesser », a déclaré, lundi 26 avril, le chef de l’État sud-soudanais. « J’appelle tous les Sud-Soudanais à condamner les criminels qui ont perpétré ce crime odieux dans les termes les plus forts possibles ». Le président Kiir avait, par la suite, ordonné aux autorités de cette partie du Soudan du Sud de « mener une enquête rapide qui conduira à l’arrestation et à la poursuite en justice des criminels qui ont perpétré ce crime ».

De son côté, le bureau de presse du Saint-Siège a confirmé que le pape a été informé de l’attaque contre « le père Christian Carlassare et prie pour lui ».

De son lit d’hôpital, Mgr Carlassare a affirmé avoir pardonné aux auteurs de ces tirs et demandé de prier pour le peuple sud-soudanais.

Tensions autour de la nomination l’archevêque de Juba

Dans ce pays d’Afrique de l’Est secoué par des divisions ethniques Entre Dinka et Nuer, ce n’est pas la première fois que la nomination d’un évêque provoque des remous.

La nomination le 12 décembre 2019, par le pape François, de Mgr Stephen Ameyu Martin Mulla, jusque-là évêque de Tori (sud), comme archevêque de Juba, la capitale, n’avait pas été du goût de tout le monde. Une lettre avait même été envoyée au Saint-Siège, remettant en cause ce choix. Le courrier, signé par des prêtres et laïcs s’identifiant comme des « anciens de la communauté », affirmait que Mgr Ameyu « ne sera en aucun cas accepté comme archevêque de Juba ».

Un émissaire du Vatican avait été dépêché sur les lieux

Une enquête avait, par la suite, été diligentée pour vérifier les allégations avancées par les auteurs de la lettre pour justifier leur rejet du nouvel ordinaire de Juba. Elle avait abouti à la confirmation de cette nomination par le pape François, le 6 mars 2020. Un émissaire du Vatican, Mgr Visvaldas Kulbokas, délégué par la Congrégation de l’évangélisation des peuples, avait été envoyé sur les lieux pour faciliter et superviser les préparatifs de l’installation de l’archevêque nouvellement nommé. Malgré cette présence, le 8 mars 2020, des opposants à la nomination du nouvel archevêque de Juba avaient agressé des membres du personnel de la cathédrale Sainte-Thérèse. Une situation qui avait poussé l’archevêque émérite, Mgr Paulino Lukudu, à appeler au calme et à la retenue.

L’installation du prélat avait, tout de même, été mouvementée, le 22 mars suivant : le cortège présidentiel de Salva Kiir avait été percuté par une voiture venant de la direction opposée, qui avait ignoré les ordres de la police de dégager la route. Il y a eu heureusement eu plus de peur que de mal.

Le pape et le Soudan du Sud

Le conflit au Soudan du Sud qui a fait, depuis 2014, plus de 380 000 morts et 4 millions de déplacés, préoccupe particulièrement le pape François. En 2019, il s’est même agenouillé pour demander aux deux protagonistes, le président sud-soudanais Salva Kiir et son vice-président et ex-chef rebelle Riek Machar, de se réconcilier. En outre, plusieurs accords de paix ont été signés ces dernières années sous l’égide de la communauté Sant’Egidio. Les derniers sont porteurs d’espoir.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.

Informazione

Questa voce è stata pubblicata il 28/04/2021 da in Actualité religieuse, FRANÇAIS con tag , .

  • 681.534 visite
Follow COMBONIANUM – Spiritualità e Missione on WordPress.com

Inserisci il tuo indirizzo email per seguire questo blog e ricevere notifiche di nuovi messaggi via e-mail.

Unisciti ad altri 774 follower

San Daniele Comboni (1831-1881)

COMBONIANUM

Combonianum è stato una pubblicazione interna di condivisione sul carisma di Comboni. Assegnando questo nome al blog, ho voluto far rivivere questo titolo, ricco di storia e patrimonio carismatico.
Il sottotitolo Spiritualità e Missione vuole precisare l’obiettivo del blog: promuovere una spiritualità missionaria.

Combonianum was an internal publication of sharing on Comboni’s charism. By assigning this name to the blog, I wanted to revive this title, rich in history and charismatic heritage.
The subtitle
Spirituality and Mission wants to specify the goal of the blog: to promote a missionary spirituality.

Sono un comboniano affetto da Sla. Ho aperto e continuo a curare questo blog (tramite il puntatore oculare), animato dal desiderio di rimanere in contatto con la vita del mondo e della Chiesa, e di proseguire così il mio piccolo servizio alla missione.
I miei interessi: tematiche missionarie, spiritualità (ho lavorato nella formazione) e temi biblici (ho fatto teologia biblica alla PUG di Roma)

I am a Comboni missionary with ALS. I opened and continue to curate this blog (through the eye pointer), animated by the desire to stay in touch with the life of the world and of the Church, and thus continue my small service to the mission.
My interests: missionary themes, spirituality (I was in charge of formation) and biblical themes (I studied biblical theology at the PUG in Rome)

Manuel João Pereira Correia combonianum@gmail.com

Disclaimer

Questo blog non rappresenta una testata giornalistica. Immagini, foto e testi sono spesso scaricati da Internet, pertanto chi si ritenesse leso nel diritto d’autore potrà contattare il curatore del blog, che provvederà all’immediata rimozione del materiale oggetto di controversia. Grazie.

Categorie

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: